Broken Age : ma critique!

Par défaut

b1Broken Age est arrivé sur PC en janvier 2014. La première fois qu’on entend parler de ce jeu, c’est par Tim Schafer un grand nom dans les jeux Point-and-Click qui nous a donné Grim Fandango en 1998. Pour que le jeu puisse voir le jour, Schafer utilise le fameux site Kickstarter où la communauté de joueurs et de joueuses feront des dons en argent. Il a fallut 87 000 mécènes pour obtenir la somme de 3.5 millions pour permettre à Double Fine Productions la création de ce jeu et prouver à tout le monde que la mise en marché d’un jeu vidéo n’est plus seulement possible par la bonne vieille méthode conventionnelle et qu’il y a une communauté prête à s’engager dans l’investissement de projets dont elle croit en les bienfaits. Choisir de faire la critique de Broken Age aujourd’hui alors que le jeu est désormais vieux d’un an n’est pas un hasard. Il a atteint la console Playstation en janvier 2015 et sera gratuit au mois d’octobre 2015 pour tous les abonnées du Playstation Plus. Je pense donc que l’intérêt pour ce titre sera relancé et une petite évaluation du jeu à son stade actuel de mise en marché est tout à fait à propos.

Ce très bon jeu se divise en deux actes. Chaque acte met en scène deux personnages, Vella Tartine et Shay Volta. Le joueur peut prendre le contrôle en alternance des deux personnages, les faisant évoluer chacun dans leur univers distinct. Vella vit dans un village de pâtisseries où toutes les filles d’un certain âge sont offertes en sacrifice à un monstre nommé Mog Chothra. Alors que tout le monde célèbre cet évènement dans la joie, Vella se rebelle et voudra trouver une alternative aux sacrifices afin de se débarrasser de la créature. Shay, lui, vit dans un vaisseau spatial, patrouillant la galaxie en solitaire. Séparé de ses parents qui doivent entretenir le vaisseau, Shay mène une vie monotone entouré de créatures robotisées. Sans le savoir, le destin de Vella et celui de Shay sont entrelacés…

b2Difficile d’en dire plus sans vendre la mèche d’un excellent punch à la fin du premier acte. Je veux donc commencer ma critique en soulignant l’excellence du scénario qui propose des univers loufoques et des éléments humoristiques très originaux, en plus de proposer des personnages attachants qui évoluent dans un mystère de plus en plus prenant. Le point culminant de ce mystère rend la fin du premier acte très intense et nul doute que tous les joueurs et joueuses auraient souhaité pouvoir entamer le deuxième acte immédiatement pour pouvoir connaître enfin la vérité! Heureusement, ceux qui se procurent le jeu actuellement auront la version terminée et pourront faire les deux actes sans attendre, contrairement à ceux qui, comme moi, avaient fait partie de la première vague de joueurs qui ont eu un accès restreint de la version originale.

Les deux mondes dans lesquels évoluent les personnages sont ludiques. Et qui dit Point-and-Click dit aussi jeux de casse-tête, charades et devinettes. Il peut-être difficile pour certains d’avancer dans l’histoire s’ils ne saisissent pas immédiatement le style humoristique adopté dans le jeu. Les associations entres les objets trouvés et les lieux à explorés peuvent sembler simplets aux premiers abords, mais les amoureux du genre seront satisfaits devant les puzzles les plus coriaces qui leur feront chauffer les méninges. Personnellement, j’ai dû baisser les bras à quelques reprises avant de trouver la pièce manquante d’une énigme. Broken Age offre des défis biens dosés et rythmé, mais qui peuvent se corser si on se réfère trop à notre réalité. Il faut s’abandonner à l’univers proposé dans le jeu et c’est ainsi que les énigmes et les puzzles deviennent un jeu d’enfant.

b3Je veux aussi souligner la qualité du graphisme. Le jeu possède une esthétique vraiment sublime et c’est ce qui m’a conquis au départ. Les couleurs des dessins, les animations, les expressions des personnages, les lieux extravagants, bref, tout est réuni pour en faire un petit bijou qui pourra vous distraire quelques heures. Et, même si le jeu n’a pas une durée de vie très élaborée, vous serez surpris à quel point les personnages vous ont touché et combien vous les apprécierez. Rien que l’idée de faire un article sur ce jeu me replonge dans cet univers et me démontre que Vella et Shay me manquent et qu’ils seraient parfaits pour une suite! Toujours en termes artistiques, il faut aussi parler de la musique du jeu. Cette dernière est toujours un élément clé dans les jeux vidéos et elle prend de plus en plus d’importance. Broken Age offre une musique composée par Peter McConnell, un vétéran des jeux vidéos qui a travaillé sur une multitudes de jeux Star Wars ainsi que sur le très renommé Grim Fandango.

Voici donc les points à retenir de mon expérience :

Points positifs
-Histoire très prenante avec un punch du tonnerre!
-Personnages attachants
-Esthétique irréprochable

Points négatifs
-Énigmes et puzzles peuvent être complexes par manque de réalisme
-Courte durée de vie et peu de rejouabilité

b4Broken Age vous amènera ailleurs le temps d’un week-end. Profitez de la gratuité sur Playstation Plus pour vous lancer dans cette belle aventure. Même si elle n’atteint pas la grandeur de Grim Fandango, elle ne vous laissera pas indifférent. Et surtout, lorsqu’on pense qu’il s’agit d’un jeu vidéo qui a été financé par des fans sur un site Internet, on accorde immédiatement à ce jeu la mention de celui qui aura amorcé un changement dans le monde de la conception des jeux vidéos en démocratisant les investissements et en ouvrant un nouveau marché. Espérons voir d’autres projets aussi beaux et intelligents que Broken Age voir le jour et surtout, souhaitons que Tim Schafer nous offrira un autre magnifique jeu comme celui-ci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s