Detroit : Become Human

Par défaut

L’évènement annuel E3 a apporté cette année de belles promesses à tous les niveaux. Je ne pouvais pas passer sous silence cet évènement pour mon blog, mais je n’avais pas envie de faire une couverture complète et exhaustive de l’évènement. J’ai choisi plutôt de parler d’un jeu qui m’a particulièrement touché par l’effet troublant qu’il a produit chez moi. Detroit : Become Human.

Développé chez Quantic Dream et publié par Sony, ce titre, à la sauce Zero Time Dilemma (2016) sera offert sur la PlayStation 4. Explorant les avancées technologiques et scénaristiques instaurées dans Heavy Rain (2010) et Beyond : Two Souls (2013), le jeu est qualifié comme un thriller néo-noir, captant un drame humain à travers une enquête policière installée dans un futur à l’avancée technologique formidable. Fortement influencée par une démo de la PlayStation 3 (Kara) en 2012, l’idée de David Cage, le directeur du jeu, a germé en un jeu complet et captivant.

Detroit : Become Human permettra d’incarner une poignée de personnages qui seront confrontés chacun leur tour à des choix dans des conditions extrêmes. L’univers exploré permettra aux joueurs de rencontrer des êtres d’intelligence artificielle (A.I.) en pleine crise existentielle. Le combat entre la vie réelle et la vie virtuelle obligera les forces de l’ordre à combattre des crimes perpétrés par ces robots… ces humains?

La bande annonce présentée lors de la conférence de cette semaine nous fait connaître l’enquêteur Connor, un A.I. programmé pour négocier avec d’autre A.I. en infraction, notamment celui de la bande-annonce qui a pris une petite fille en otage pour faire valoir sa vie, son droit d’exister et d’être libre. La jouabilité tourne autour d’une série d’actions et de dialogues choisis par le joueur afin d’influencer l’issue du scénario.

De ce qui est démontré dans ce vidéo, c’est la multitude de choix possibles et la multitude de conclusions possibles. Nous ne sommes plus à l’air du choix entre une phrase gentille et une phrase méchante. Detroit : Become Human innove en repoussant la conception manichéenne des jeux à choix multiples actuels dans un niveau beaucoup plus nuancé. La possibilité de créer sa propre histoire, influencer l’univers dans lequel on joue et vivre une expérience complètement différente d’un joueur à l’autre passera à une échelle supérieure avec ce titre.

Personnellement, en voyant ces images, je ne pouvais qu’être fasciné par la qualité graphique qui doit être saluée particulièrement. Mais, ce qui m’a réellement impressionné c’est le malaise que j’ai ressenti. Tellement de sentiments de compassion, de colère, de tristesse et de peur m’ont traversé l’esprit durant la présentation qu’ils sont venus choquer mes valeurs. En insistant sur des thèmes comme l’égalité, le droit à la vie et la liberté, Detroit : Become Human sera de ces jeux qui marqueront l’imaginaire et qui vous laissera avec un sentiment de regret ou de colère lorsque vous aurez la sensation d’avoir pris la mauvais décision selon vos valeurs profondes et votre sens de l’humanité.

Merci de votre intérêt,
Enson8502

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s