T.I.M.E. Stories : The Marcy Case

Par défaut

J’ai fait, il a y quelques mois, la critique du jeu de société T.I.M.E. Stories, un jeu fait par Space Cowboys. J’avais souligné que l’achat du jeu de base comportait un système qui permettait d’accueillir de nouveaux scénarios. Dernièrement, j’ai complété le deuxième scénario disponible sur le marché. Intitulé The Marcy Case, cette nouvelle aventure au cœur des années 1990 est un mélange très habile entre enquête policière et survie.

Je ne brûlerai pas le punch de l’aventure ici, mais je souhaitais exposer les faits saillants de la partie que j’ai joué avec deux autres personnes : ma sœur et son conjoint. Rappelons que T.I.M.E. Stories est un jeu de voyage dans le temps qui permet de recommencer la partie du début et de refaire le scénario avec les nouveaux indices récoltés dans les parties précédentes (c’est ce qu’on appelle un RUN). Nous avons fait quatre RUNS au total, pour une partie qui a duré huit heures au moins.

Dans ce scénario, vous êtes appelé à retourner dans les années 1990 pour essayer de retrouver une petite fille qui a été kidnappée. Cette jeune personne s’appelle Marcy et la seule chose qu’on sait à son sujet c’est que son ADN est précieux et permettra d’éviter une épidémie dans le futur. Son kidnapping met sa vie en péril et nous devons donc retourner dans le temps pour la secourir et assurer la préservation de son code génétique.

Une fois l’aventure débutée, nous avons été plongés directement dans l’action. C’est le point le plus remarquable de ce concept de jeu de société. Le mélange du jeu de table et du jeu de rôle nous balance dans une atmosphère immédiatement. Pas le temps de réfléchir, le scénario nous conduisait d’un moment à l’autre au cœur de décisions difficiles qui demandaient beaucoup de lancers de dés pour combattre des ennemis de plus en plus puissants. Sans relâche, les ennemis nous poursuivaient et rendaient difficile assemblement d’indices pour bien identifier Marcy et la localiser.

La persistance des combats nous a forcé à prendre une pause au bout de trois RUNS, après six heures de jeu. Heureusement, le système permet de conserver l’essentiel des indices découverts et reprendre la partie pour le dernier RUN s’est fait plutôt simplement. Malgré sa difficulté très élevée, nous avons beaucoup aimé le thème de l’aventure qui est essentiellement le cœur du scénario. Le côté jeu de rôle a fait place à des situation de négociation et de doute entre nous, les joueurs. Nous avons dû gérer le temps, l’équipement et les indices. Mais, comme dit précédemment, la difficulté des combats a miné l’intrigue et nous nous sommes souvent éparpillé dans l’histoire, ce qui explique la quantité de reprises que nous avons faites.

TS_Scenarii_boxAussi, la première histoire que nous avons jouée, Asylum, comportait huit personnages à interpréter, ce qui avait rendu l’expérience très diversifiée. Nous pouvions choisir un personnage plus habile en combat ou un autre plus habile en réflexion, dépendamment du défi que nous devions affronter. Dans The Marcy Case, il n’y avait que quatre personnages, dont trois très similaires axés sur le combat et un quatrième très faible en bataille doué pour fouiller des lieux. Il manquait cruellement de variété et un personnage plus balancé aurait éviter souvent beaucoup de défaites devant des défis.

En ce qui concerne l’enquête policière intégrée dans le scénario, elle est vraiment très bien construite. Il y a beaucoup de fausses pistes et, tel qu’exprimé plus tôt, un sentiment d’urgence forgée par l’histoire nous a poussé à faire des choix quelques fois incongrus, mais qui traduisaient vraiment bien l’atmosphère de danger que le texte souhaitait nous faire sentir. Dans ce scénario, vous devrez garder l’œil ouvert et vous concentrer sur chaque indice découvert, chaque texte trouvé, chaque document intercepté et ne pas vous laisser aveugler par l’envergure des combats.

En somme, ce deuxième scénario de T.I.M.E. Stories nous a valu des commentaires partagés. En tant que trio, nous avons beaucoup apprécié le thème et l’intrigue proposée, mais bien que nous aimons des parties de longue durées, nous avons trouvé que les quatre RUNS s’éternisaient à force de reprendre l’histoire du début à chaque fois. Si jamais vous vous lanciez dans cette aventure, vous devriez prévoir une journée entière pour parvenir à la fin, en assumant que vous rencontreriez les mêmes problèmes que nous. Malgré cela, l’histoire nous a marqué et nous avons beaucoup aimé cette aventure.

Merci de votre intérêt.
Enson8502

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s