Dungeon Saga : The Dwarf King’s Quest

Par défaut

Certains s’en souviendront peut-être. En 1989 arrivait sur les tablettes le jeu de quêtes et d’aventures Hero Quest. Nés d’un phénomène social issu des jeux tels Donjons et Dragons et les Livres dont vous êtes le héros, beaucoup de jeux de plateaux souhaitaient offrir un support visuel à ces aventures fantastiques. Hero Quest est un exemple iconique de cette époque avec un jeu de plateau qu’on pouvait décorer et modifier au gré des quêtes, avec des petits meubles et des portes à l’échelle des personnages. Les joueurs pouvaient même peindre les figurines pour les personnaliser.

Hero Quest a été mon jeu préféré pendant très longtemps. J’y ai joué pendant toutes les années 90. Je suis resté marqué par cette grande liberté que donnait le jeu et aussi toute l’importance qui était octroyée à l’imaginaire. Je n’ai pas rejoué à Hero Quest depuis 1998. La boîte dort dans mon placard depuis. Mais, l’envie de tomber amoureux d’un jeu similaire m’a toujours habitée et malheureusement, je n’ai jamais su en trouver un qui ait autant d’envergure.

Voilà que depuis quelques semaines, j’ai été conquis par une magnifique découverte. Totalement par hasard, j’ai consulté des sites de jeux de société et je suis tombé sur Kings of War, un jeu de grande batailles fantastiques à l’échelle miniature partageant les mêmes principes que le légendaire Warhammer. Ce sont des jeux coûteux qui demandent de gérer une armée entière et vous devez trouver un copain qui a les mêmes moyens financiers que vous pour investir dans sa propre armée, sachant qu’une armée complète peut se détaillée entre 200,00$ et 400,00$.

ds5

En faisant des recherches naïvement sur ce jeu, par simple curiosité, j’ai découvert Dungeon Saga, un jeu se passant dans le même univers que Kings of War, mais orienté dans le jeu de rôle et l’exploration de donjons avec des campagnes de longue haleine et un support visuel qui m’a complètement ramené à Hero Quest. Développé par Mantic Games, une société anglaise, l’histoire de Dungeon Saga débute en août 2014 sur Kickstarter. Après que le projet ait été lancé sur le fameux site de promotions, il n’a fallu que quatre minutes pour atteindre les fonds nécessaires au lancement.

Aujourd’hui, je vous parlerai simplement du jeu The Dwarf King’s Quest. Mais sachez que Dungeon Saga est une gamme de jeux qui peuvent se jouer indépendamment. Plusieurs aventures sont offertes dans des coffrets avec leurs propres figurines, plaquettes de jeux et décors. Il existe aussi des cahiers téléchargeables (achat requis) pour les joueurs qui veulent de nouvelles quêtes. Chaque coffret propose des parties individuelles qui peuvent devenir une grande campagne narrative si on se procure The Adventurer’s Companion, qui fera l’objet d’un article à part, éventuellement.

The Dwarf King’s Quest se joue de 2 à 5 joueurs, où au moins un des joueurs incarne les forces des ténèbres qui animent les créatures mortelles de l’aventure. Les différentes missions se complexifient au fil du cahier de quêtes. Donc, les premières aventures se terminent en trente minutes. Mais, vers la fin, on peut s’attendre à deux ou trois heures pour chaque mission, ce qui demande de jouer avec des amis investis qui ont envie de s’asseoir et de vivre une aventure. Comme il y a une histoire qui jalonne les douze quêtes offertes, il est préférable de faire chaque partie avec les mêmes amis à chaque fois pour bien profiter de l’atmosphère et du scénario.

ds4

On propose ce jeu pour des joueurs de 10 ans et plus, mais je pense que si on veut atteindre une certaine profondeur dans le scénario et profiter du côté jeu de rôle qui peut s’intégrer parfaitement dans cet univers, des joueurs de 15 ans ou plus s’imposent. Car, les règles sont assez simples à maîtriser (quelques principes de base pour le combat et les fiches de personnages), mais Dungeon Saga n’est pas qu’un jeu. Pour en tirer toute la satisfaction possible, vous voudrez des joueurs qui s’investissent et qui ont envie de suivre une histoire et de revenir vous retrouver pour connaître la suite, car vous ne pourrez pas terminer les douze quêtes en une seule soirée.

Le coffret The Dwarf King’s Quest contient aussi des cartes catégorisées par les sortilèges, les armes, les armures, les habiletés. Le petit hic à mon avis c’est qu’il n’existe aucune version française à ce jour et qu’il ne semble pas y en avoir à l’horizon. Au Québec, on peut le trouver dans des magasins très spécialisés qui tiennent des jeux en anglais ou en ligne. La barrière linguistique sera peut-être votre plus grand défi au moment de jouer.

Lorsque vous commencez une quête, le maître du jeu lit l’introduction et annonce l’objectif aux joueurs (atteindre tel ou tel lieu, vaincre tel ou tel ennemi, par exemple). Les héros débutent la manche. Chacun peut se déplacer en fonction de ses points de mouvement. Ils peuvent ensuite faire une action : attaquer un ennemi en vue, utiliser un pouvoir magique, utiliser un item, fouiller un meuble, ouvrir un coffre etc. La plupart des combats se résoudront en lançant des dés à six faces, selon les points attribués sur la carte du héros attaquant.

ds2

Ensuite, vient le tour du maître du donjon. Lui aussi peut faire avancer ses créatures et les faire attaquer. Mais, il ne peut pas faire plus d’actions que le nombre autorisé préalablement par la quête jouée. Ainsi, pour chaque mission, il a à sa disposition un nombre de cartes spéciales qui lui permettent de faire des actions supplémentaires pour nuire aux héros (faire renaître un ennemi, faire une action de plus, etc.) Il peut utiliser une carte par manche et en piger une nouvelle par manche. S’il pige toutes ses cartes avant que les héros aient atteint leur objectif, c’est le maître du donjon qui remporte la partie.

D’autres situations peuvent donner la défaite aux héros. Chaque quête indiquera les conditions de victoire ou de défaites. Mais, une défaite ne veut pas obligatoirement dire qu’un héros meurt. Dans Dungeon Saga, les joueurs ne meurent jamais. Si on échoue la mission, on peut la recommencer. Mais, le maître du jeu peut imposer un délai à respecter pour passer à travers les douze quêtes et influencer l’issue du scénario.

Concernant la partie jeu de rôle, elle est implicite et n’est pas obligatoire.  Vous pouvez passer toutes les quêtes sans intégrer l’histoire proposée par le jeu lui-même, mais vous jouer pour quoi au fait? Posez-vous vraiment la question. Et qui dit jeu de rôle ne veut pas non plus dire que vous allez monter une pièce de théâtre en chercher vos amis les plus comédiens. Pas besoin d’être un tragédien pour intégrer un minimum de jeu de rôle pour donner un sens aux buts des héros. En fait, la simple lecture des introductions des quêtes et des conclusions suffit pour instaurer l’histoire. Libre à vous, ensuite, d’agrémenter les quêtes en ajoutant des descriptions et en forçant les joueurs à faire des choix.

ds3

En terminant, lorsque j’ai joué avec mes propres amis, j’ai peint plusieurs figurines et ameublement, j’ai retraduit beaucoup de texte, j’ai intégré un peu de jeu de rôle, j’ai fait des préparatifs pour les personnages à l’avance, on a pris prévu une date pour que tous les joueurs réservent leur soirée. Bref, ceci témoigne de l’investissement que vous aurez à produire pour profiter de tout ce que Dungeon Saga a à offrir. Le jeu de base se détaille à 89,99$ plus taxes. Si vous voulez avoir des figurines additionnelles ou encore vous lancer dans la peinture de miniatures, prévoyez encore 100,00$. Avec des frais aussi élevés, vous ne voudrez pas simplement jouer trente minutes à Dungeon Saga, mais en faire un événement et une aventure avec des exigences plus élevées qu’à Clue ou Monopoly. Mais, vous serez récompensé par beaucoup d’amusement et retrouverez cette ambiance de Donjons et Dragons qui a gouverné les années 80 et 90.

Merci de votre intérêt,
Enson8502

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s